Le tir à l'arc

... ou une petite histoire de tir à l'arc.

Le Chemin des Champs fleuris, vous connaissez? Que nenni! Alors, Lamadeleine Val des Anges et ses 33 Habitants ou Etueffont? Guère plus! Bon, sortons les jumelles : Belfort et son Lion qui ne tire pas la langue à ses 120 000 visiteurs par an? Ca y est, vous situez! Ouf, j'ai eu peur. Jusqu'alors et très certainement pour longtemps encore, la préfecture du Territoire de Belfort a fait en sorte qu'on ne puisse lancer aucun projectile sur ce félin de grés qui surveille et protège paisiblement la forteresse Vauban et la cité depuis 1879. Un détail de cette oeuvre ne nous a cependant pas échappé: Bartholdi a sculpté, sous ses pattes, une flèche dirigée vers l'Est pointant l'Allemagne et l'envahisseur de l'époque à trente kilomètres ou, pourquoi pas, le Chemin des Champs fleuris à quinze? A chacun sa vision du symbole!

Nous voulions oublier cet étrange énigme artistique en laissant le temps nous regarder benoîtement vieillir au bord d'une piscine, mais voilà, nous préférons le tir à l'arc aux douceurs du farniente. Alors, comme nous n'en sommes pas à une légèreté près, nous sommes entrés en contact avec les fabricants de cibles 3dD et nature pour ... nous aménager notre parcours perso. Autour de notre masure, loin de tout, sur un terrain d'une bonne dizaine d'hectares où s'entremêlent prés, pâturages, plantation de résineux, bois de feuillus, étangs, ruisseaux et bien sûr toute la faune locale de passage ou sédentaire qu'abrite le Parc Naturel Régional de Ballons des Vosges. Jusqu'au jour où l'un de nous a émis l'idée de partager cet endroit avec un plus grand nombre. Dont acte! Nous allons donc faire tout ce qui est en notre pouvoir pour recevoir, inviter à nous rejoindre, partager en toute convivialité ce sympathique coin de nature, pratiquer ensemble une de nos passions, parler d'histoire d'arc et se raconter des anecdotes d'archers, tout ça dans le respect des traditions de l'archerie en milieu naturel. Ce parcours présente actuellement quarante et un pas de tir, trente animaux, vingt cinq cibles natures, un arctrap, une cabane d'accueil (en cour d'aménagement, on est à la bourre) et se veut ouvert à ses adhérents de façon quasi permanente. Notre choix assumé a été et demeure, tant que faire se peut, de privilégier des animaux visibles dans notre région, de donner la priorité a des fabricants français, des détaillants locaux et des services de proximité. Quand à la pratique de notre sport préféré, au-delà de notre inclination pour le tir instinctif nous comptons parmis nous autant d'archers nature que 3D ou chasseurs à l'arc. Comme nous souhaitons préserver la sauvage quiétude de l'endroit et la tranquilité de nos promenades toxophiles en toute sécurité nous invitons les amoureux du genre à réserver leur passage dès lors que la flèche les démangera.

Archers, nous vous saluons.